Photo article 1 sur 2 Warren Buffett Investissez vous comme Warren Buffett? (1/2)Bonjour à tous fidèles lectrices et lecteurs,

 

Aujourd’hui je vous propose de nous tourner vers Warren Buffett et découvrir si vous investissez selon les principes de ce célèbre investisseur.
Riche de plus de 60 milliards de dollars de fortune personnelle, celui-ci a appliqué toute sa vie durant des principes d’investissement d’une simplicité biblique que je vous propose de retrouver. Vous pourrez ainsi les comparer aux votres et découvrir pourquoi vous devriez les appliquer.


 

I/ Investir sur le (très) long-terme en pratiquant l’analyse fondamentale

 

J´espère que le tableau de mon article précédent pour choisir le courtier proposant l´ordre de bourse le moins cher vous a été utile.
Examinons maintenant ce premier principe fon-da-men-ta-le. Fondamentale car Waren Buffett a toujours investi de cette manière.

En effet, en calculant la valeur intrinsèque d’une entreprise; c’est à dire sa valeur à partir des états financiers (bilan, compte de résultat et tableau de trésorerie…), on décide d’investir (ou non) pour une longue période (minimum plusieurs années), le mieux étant de la détenir à vie, pour maximiser le retour sur investissement.

Ce retour sur investissement est maximisé de plusieurs façons lorsque l’investissement est bon car la croissance des profits pour l’actionnaire se fait de plusieurs manières:
—> il réinvestit l’argent versée par l’entreprise sous forme de dividendes (courants ou exceptionnels) dans l’achat de nouvelles actions de cette même compagnie sur le marché boursier.
- comme un bon investissement est aussi une entreprise qui dégage du cash de manière récurrente et de manière croissante elle peut se permettre de racheter une partie de ses actions sur le marché boursier. Ce mécanisme de rachat des actions décrit dans un article précédent du blog (cliquez ici pour le lire) augmente mécaniquement le retour sur investissement des actionnaires.

En quelque sorte il s’agit d’un effet positif: non seulement les profits et le cash dégagé sont en croissance, donc le gâteau a distribuer est plus gros, mais en plus le nombre de parts est plus petit car le nombre d’actions est en baisse grâce au programme de rachat d’actions par l’entreprise.

La conséquence ultime de ce phénomène étant que le cours de l’action ne peut que mécaniquement augmenté! En quelque sorte il faut trouver une entreprise donc la situation (financière) est assez saine pour assurer une augmentation des profits régulière et donc des dividendes eux aussi accrus par les rachats d’actions.

C’est pourquoi Warren Buffett pratique l’analyse fondamentale (l’analyse des états financiers) et investit seulement pour du (très) long-terme.

 

—> le fait d’investir à (très) long-terme présente un avantage non-négligeable le fait de ne pas payer de taxes (ici au sens anglais du mot tax: impôts) tant que la position n’est pas dénouée. Par exemple si vous détenez KO (Coca-Cola) pendant 20 ans vous ne payerez qu’une seule fois la taxe sur la plus-value au bout de 20 ans. Alors qu’une personne dénouant ses positions beaucoup plus fréquemment, 1 fois par an mettons, payera la taxe sur une éventuelle plus-value 20 fois plus souvent.

 

Pour vous donner un ordre d’idée de l’implication mathématique voici un résumé de notre exemple ci-dessus en supposant une taxe de 33 % et une plus-value de 5 % par an (donc une croissance de l’action linéaire de 5% par an, CQFD!).

 

  • Au bout de vingt ans s´il survient une seule revente au bout de cette période 10 000 euros sont devenus 10 000 * 1,05^19 = 25270 euros – taxe sur la plus-value de 5090 euros = 20180 euros soit un quasi- doublement du capital de départ en 20 ans.
  • Au bout de 20 ans si un achat revente par an avec une croissance donc une plus-value de 5% au bout de chaque année: Au bout de 20 ans le capital est passé après imposition à 19 267 euros soit une différence de près de 1000 euros sans rien faire de plus en investissant à long-terme!

 

Je tiens à préciser que investir à long-terme semble relativement facile à réaliser et à comprendre tant le raisonnement est basique. Il n’en est rien!
En effet, cela nécessite de savoir identifier les bonnes opportunités; des opportunités qui sont loin d’être légion. Et une fois que l’investissement est réalisé il faut s’astreindre à une discipline de fer afin de conserver sa position même quand le marché la met à mal pendant un moment. Ce trait psychologique de l’investisseur est en pratique peu commun!

 

II/ Investir dans un business simple et compréhensible.

 

Comme évoqué dans le paragraphe précédent Buffett et son acolyte Charlie Munger investissent toujours dans un business simple dont ils maîtrisent les tenants et les aboutissants; c’est à dire une affaire dont ils peuvent comprendre facilement le business-model, pourquoi cela « tourne »:
– l’activité principale, sa position sur le marché et pourquoi elle est rentable
– la stratégie du management pour développer les marges et le cash
– et surtout pourquoi elle sera toujours une aussi bonne affaire dans 10, 20 ou 50 ans.

 

Pour illustrer cette idée fondamentale de la méthode d’investissement de Buffett on peut donner cet exemple évocateur:

—> Coca-Cola: Cette société représente la plus grosse position de Buffett au 31 12 2012! Cela fait bientôt 20 ans que Buffett est rentré sur cette valeur. Et son investissement est passé de 1,299 millards de dollars à 14,5 milliards de dollars, soit une multiplication par plus de 11 fois en 18 ans … On a connu de pires investissements …

 

Outre le fait que les finances sont très saines, Buffett est rentré sur cette valeur car il comprenait cette société en tant que consommateur (il ingurgite quotidiennement plusieurs cannettes de Cherry Coke!!) autant qu’en tant qu’en décourtiquant les états financiers de cette entreprise. En effet il s’est rapidement rendu compte que Coca-Cola était considérablement sous-évaluée par rapport à ses résultats financiers, par exemple hausse constante du dividende depuis des décennies, mais aussi son avantage concurrentiel parfois quasi-monopolistique; la marque devance largement son grand rival Pepsi notamment.

 

Buffett comprend donc un business tant en termes purement financiers mais aussi d’un point vue de la stratégie mise en oeuvre pour le consolider.

 

Cette première partie arrivant à son terme: je vous propose donc de retrouver dans le prochain article la suite de notre analyse concernant les grands règles de l’investissement selon Warren Buffett:

 

—> Investir dans une société ayant une croissance et des résultats durables prouvés et éprouvés.

—> Investir dans une société dirigée par un management de très grande qualité.

—> Avoir un portefeuille concentré.

 

Si vous souhaitez réagir n’hésitez pas à laisser un commentaire. Vous êtes les bienvenus.
 
Dites-moi si vous partagez cette manière d’investir, d’analyser une valeur!

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 6.5/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Investissez-vous comme Warren Buffett? (1/2), 6.5 out of 10 based on 2 ratings