Bonjour à tous,

Peugeot 1 sur 2 Dois je investir dans Peugeot après la chute l’action ? (1/2)To be Peugeot or not to be …. Je pense que si vous avez lu mon avant-dernier article vous connaissez déjà la réponse.

Mais ne gâchons pas le suspens aux nouveaux lecteurs de ce blog; déjà plus de 200 depuis la création de celui-ci, il y a une quinzaine de jour. Et je vous en remercie du fond du coeur.

Mais revenons à nos moutons ou plutôt à Peugeot: faut-il investir dans cette action après la chute brutale du cours de bourse qui est à ses plus bas historiques ?

ATTENTION: cet article n’est pas une incitation quelconque pour vous à investir ou non dans Peugeot mais le simple reflet d’une analyse personnelle qui n’a pas vocation à influencer de quelque manière que cela soit les investisseurs (potentiels) de l’entreprise. Les investissements que vous réalisez sont à vos risques et périls et ce blog, cet article ne peuvent en être tenus responsables.

 

Pour cet article je m ’appuie sur les chiffres de 2011 et les années précédentes. La publication du premier semestre 2012 sera traitée dans un prochain article.

 

  • Le cours de bourse massacré

- 51 % depuis le premier janvier, – 73 % en un an, et -90,47 en 5 ans. Rien que pour vous je vous mets un petit graphique sur 5 ans tiré de chez Boursorama:

Bildschirmfoto 2012 08 07 um 11.52.50 300x150 Dois je investir dans Peugeot après la chute l’action ? (1/2)

Rien à redire le cours de l’action est à un prix plancher.

Et cela représente une excellente opportunité comme on les aime si l’entreprise est injustement massacrée en bourse. S’il s’avérait que c’est justement le cas le timing sera parfait pour entrer sur l’action, la garder sur le long terme pour qu’elle soit quotée à sa juste valeur, qu’elle ait exprimé le potentiel décelé lors de notre analyse. Ensuite nous la revendrions avec une belle plus-value ou la garderions pour « toujours » si le rendement au niveau dividende est au top!

Vérifions donc tout cela avec rigueur car nous voulons gagner de l’argent.

  • Les donnés financières essentielles à prendre en compte pour investir dans Peugeot

Qui est Peugeot ? Vous le savez sans doute Peugeot est un géant de l’automobile. L’entreprise est le deuxième constructeur automobile en Europe (marques Citroën et Peugeot), le leader mondial des blocs avant, le numéro deux des systèmes d’échappement et le numéro trois des sièges automobiles (marque Faurecia).

C’est un mastodonte de 190 000 employés et la société existe depuis 1896.C’est donc du solide puisqu’elle a traversé toute l’histoire automobile en se développant.

Mais venons-en aux données chiffrées.

 

Cette fois nous allons innover, un peu dépoussiérer à ma manière la sempiternelle analyse financière et commencer par ce qui est pri-mor-di-al: la trésorerie.

Primordial car c’est le nerf de la guerre.À partir de cette donnée on peut détricoter tout le fonctionnement économique d’une entreprise et en tirer des enseignements de qualité quant à une éventuelle opportunité d’investissement.

Alors commençons notre exploration de la machine financière Peugeot.

 

Pour cela notre analyse repose sur trois piliers:

  1. L´analyse de la trésorerie (Dans cet article)
  2. Les niveaux des indicateurs chiffre d’affaires, résultat opérationel et résultat net (Dans cet article)
  3. La structure de l’endettement (Dans un second article)
  • L´analyse de la trésorerie

     

Je vais essayer de détailler au maximum ma façon d’analyser. Charge à vous de me dire si cela vous convient et ce que vous en pensez.

De toute manière, et je ne vais pas faire durer le suspens plus longtemps, ne serait-ce qu’avec l’indicateur « cash-flow », on se fait déjà une bonne idée du soldat Peugeot ….

Pour l’instant contentons-nous des années 2011 et 2010.

On distingue trois types de flux conditionnant la diminution ou l’augmentation de la trésorerie:

  1. Les flux liés à l’exploitation. Ici chez Peugeot on distinguera deux types d’activités: les activités industrielles et commerciales (donc les ventes de véhicules) et les activités dites de financement (la filiale de financement)
  2. Les flux liés aux investissements. Par exemple la construction d’une nouvelle usine.
  3. Les flux liés au financement de l’activité.

Logiquement on peut penser que le premier type de flux de trésorerie, c’est à dire le cash lié à l’activité première de l’entreprise, la vente de véhicules, doit plus que compenser les deux suivants pour avoir un cash-flow positif sur une année donnée. La différence entre la trésorerie nette de clôture et la trésorerie nette de départ correspondant donc à ce cash-flow, à ce flux de trésorerie, positif ou négatif. Cela nous donne donc la formule suivante.

Trésorerie nette de départ + (flux de trésorerie lié à l’exploitation + flux lié aux investissements + flux lié au financement de l’activité) = Trésorerie de clôture.

Pour être bien sûr que vous suivez voici un exemple.

Imaginons une entreprise qui possède les paramètres suivants:

Trésorerie nette de départ: 500 millions d’euros
Flux de trésorerie lié à l’exploitation: + 300 millions d’euros
Flux lié aux investissements: – 150 millions d’euros
Flux lié au financement de l’activité: – 100 millions d´euros

Cela signifie que l’activité de l’entreprise a dégagé 300 millions d’euros en un an mais en revanche pour assurer le futur de celle-ci il a fallu investir à hauteur de 150 millions et s´endetter de 100 millions soit un flux négatif total de 250 millions d’euros.

La trésorerie de clôture ressortira à 550 millions d’euros soit la trésorerie de départ + la trésorerie dégagée au cours de l’année (300 – 250) soit 500 millions + 50 millions d’euros.

À mon humble avis il est absolument nécessaire pour investir quoique ce soit en bourse si l’on prétend gagner de l’argent de comprendre cette formule.

Concernant Peugeot je vous ai fait un petit tableau excel pour plus de lisibilité:

Bildschirmfoto 2012 08 07 um 12.22.28 Dois je investir dans Peugeot après la chute l’action ? (1/2)

On en tire un enseignement majeur et fon-da-men-tal: pour continuer son activité le coût à payer pour Peugeot est énorme l’entreprise a consommé près de la moitié de ses réserves de cash en un an pour financer son activité. Proprement catastrophique !

Et je dis bien « activité » au singulier car dans les deux types d’activités auxquelles la compagnie se livre seules les activités dites industrielles et commerciales créent ce déficit; les activités de financement arrivent à se maintenir à flot raisonnablement.

Donc maintenant il est intéressant, pour satisfaire à notre raisonnement intellectuel, de se pencher sur les indicateurs comptables de base comme le CA, le RO et le RN (Chiffre d’Affaire, Résultat Opérationnel et Résultat Net Comptable) et donc relier tout cela à l’endettement de la société.

Cela nous permettra déjà d’avoir une idée relativement fidèle de sa santé financière … et de ses perspectives économiques.

Vous noterez que j’ai au préalable trié les indicateurs à retenir pour effectuer notre analyse de Peugeot.

  • Les niveaux des indicateurs chiffre d’affaires, résultat opérationnel et résultat net

 

Encore une fois regardons simplement 2011 versus 2010. Pour plus confort voici le tableau.

Bildschirmfoto 2012 08 07 um 12.36.02 Dois je investir dans Peugeot après la chute l’action ? (1/2)

 

Il est intéressant de noter que le chiffre d’affaire augmente de près de 7 % entre 2011 et 2010, que le résultat opérationnel est quasiment divisé par 2 et que le bénéfice chute de 32 % environ … Donc l’entreprise, basiquement, arrive à facturer plus mais n’arrive pas à conserver un même niveau de marge. Cela, ajouté à l’analyse de la partie trésorerie plus haut, n’augure franchement rien de bon.

  • La structure de l’endettement

J’ai volontairement mis cette indicateur en dernier afin que notre analyse s’articule correctement. Nous pouvons maintenant relier les indicateurs pré-cités avec la structure de l’endettement. En effet nous avons déjà traité les fondamentaux financiers de l’activité de l’entreprise: elle est faiblement bénéficiaire et ses marges se dégradent. Pour effectuer cette activité, dégager ce petit bénéfice, elle a consommé la moitié de ses réserves de trésorerie en 2011. Donc soit la société continue comme cela et dans un an elle n’a plus de cash et c’est le début de la fin car il faut bien payer ses factures (et oui on peut être rentable et faire faillite si l’on consomme sa trésorerie !!!) où soit elle s’endette.

 

La suite dans le prochain article !

Merci de votre lecture attentive.

 

Que pensez-vous de ma méthode ? Que pensez-vous de mes interprétations ? Vous investiriez dans Peugeot?

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 8.2/10 (6 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +4 (from 6 votes)
Dois-je investir dans Peugeot après la chute l’action ? (1/2), 8.2 out of 10 based on 6 ratings